(For the English version of the article, click here)

Je m’appelle Justine et suis originaire de l’Archipel des Comores. Née et vivant en France, j’ai découvert mon pays d’origine il y a quelques années de cela. Depuis, ma passion pour l’entrepreneuriat social et le développement en Afrique me motive à contribuer au futur du continent. Comment ?
En connectant et émancipant les jeunes en Afrique à l’entrepreneuriat !

Avec 200 millions de jeunes agés de 15 à 24 ans, l’Afrique a la population la plus jeune au monde. Si cette tendance se confirme (ce qui sera probablement le cas), cette population doublera les prochaines années. Au vue des besoins sociaux actuels, cette croissance démographique peut être vue comme une véritable opportunité de développement économique. La plupart des jeunes sont créatifs, dynamiques, débrouillards, avides d’apprendre. Et pourtant, la moitié d’entre eux est sans emploi. Ceci n’est pas une fatalité, je suis convaincue que nous pouvons trouver des solutions afin de relever ce défi !

Image for post
Image for post

Comment pouvons nous les encourager à prendre en main leur destin ? Comment pouvons nous les encourager à contribuer à la résolution des défis dont ils font face ? Comment pouvons nous les encourager à prendre part au développement de leur continent ?

Image for post
Image for post
Le prix Nobel de la Paix Pr. Muhammad Yunus soutient MakeSense à l’occasion du Google Impact Challenge

« Ne cherchez pas un emploi, créez-le. »

Muhammad Yunus

Avec cet objectif en tête, j’ai découvert l’association MakeSense et rien n’a jamais eu autant de sens que de rejoindre ce mouvement ! Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’une communauté internationale de volontaires déterminés à aider des entrepreneurs sociaux à relever leurs défis à l’aide d’outils innovants.

En 4 ans, les membres ont pu développer une expertise ainsi que des outils concrets permettant de mobiliser la société autour des problématiques sociales et environnementales les plus pressantes.

Lorsque j’ai rejoint MakeSense, Chloé, l’une des Community Developer m’a formée et apportée des outils innovants qui m’ont permis d’aider les entrepreneurs sociaux rencontrés.
Apres avoir organisé mon premier « Hold-Up », j’ai officiellement rejoint le « Gang » et rencontré tout une communauté de « Gangsters » ayants les même aspirations de changement que les miennes. L’énergie et l’enthousiasme insufflés par les membres ne peuvent que te pousser à agir !

En deux ans, j’ai eu l’occasion de contribuer au développement de projet d’une douzaine d’entrepreneurs en France.

Les fondateurs de Baobab Entrepreneurship font partie des rôles modèles inspirants que j’ai rencontrés.

Ayant étudiés en France, ils ont décidé de rentrer au Sénégal afin de résoudre une problématique commune aux entrepreneurs du pays : le manque de réseaux et de fonds leurs permettant de développer leurs projets.. Au début de leur aventure, ils faisaient face à un challenge concernant le développement de leur communauté. J’ai eu l’occasion de co-organiser un atelier afin de les aider. Certaines solutions ont étés implémentés par la suite. Voir l’impact direct de nos actions est une réelle source de motivation à continuer d’aider d’autres entrepreneurs.

J’ai rapidement compris l’impact que je pouvais avoir …. Et que tout le monde en était capable ! J’ai à présent envie de partager mon expérience afin de prouver à cette jeunesse que :

YES, youth can !

Cessez de suivre les codes établis !
Dans un contexte de crise, rechercher un emploi au sein de grandes entreprises ou dans la fonction publique est très tentant car cela est synonyme de sécurité économique, stabilité, durabilité. Mais nous le voyons tous, au vu des chiffres alarmants du chômage, ces derniers ne sont plus capables de couvrir le marché de l’emploi en totalité. Et quand bien même, nous trouvons LE job, nous nous posons souvent les questions : a t-il un sens ? Permet-il de contribuer à un changement positif de notre société ?

En 4 ans, les membres de la communauté MakeSense ont organisé 1113 ateliers de créativité « Hold-Ups » pour résoudre les défis d’entrepreneurs sociaux à travers le monde

Ils ne savait pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait !
Je suis convaincue que la plupart d’entre nous souhaitent contribuer au développement de notre continent. Malheureusement, nous sommes souvent effrayés par le fait de se jeter dans le grand bain de l’entrepreneuriat. Cette peur est uniquement due à l’inconnu. Une astuce pour ceux qui souhaitent mais n’osent pas sauter le pas ? Allez y pas à pas en commençant par aller à la rencontre d’entrepreneurs ! Comme dit le fameux dicton : « Nous ne naissons pas entrepreneurs, nous le devenons ;) ! » : contribuer au développement de leurs projets, identifier les problématiques auxquels ils font face, se rendre compte qu’il s’agit de personnes comme vous et moi, réaliser la valeur ajoutée que l’on apporte avec nos idées — il n’y a pas meilleur inspiration pour se lancer à notre tour (et de réaliser à quel point c’est faisable !).

Je n’ai pas d’idées me permettant de créer mon propre projet…

…Tu en as plus que ce que tu pourrais imaginer, je t’assure :) !
Imagine une seule seconde tous les problèmes sociaux que tu rencontres autour de toi ? Je suis persuadée que tu en trouveras un certain nombre. En Afrique, il y a énormément d’opportunités de devenir entrepreneur. Une fois la problématique identifié, trouver la solution sera la partie la plus évidente ! Comme disait Albert Einstein : « Si j’avais une heure pour sauver le monde, je passerai 59 minutes à essayer de comprendre le problème et une minute pour trouver la solution. »

Construisons nos propres rôles modèles !
Nous le savons tous, le continent doit faire face à de nombreuses problématiques : accès à l’éducation, aux énergies primaires, aux services de santé basiques …. Il existe pourtant des personnes ordinaires qui trouvent des solutions — pouvant paraîtres insolvables. J’ai eu la chance de travailler avec un certain nombre d’entre eux et ainsi être inspirée. Ce sont des personnes passionnées qui croient fermement à ce qu’ils font. Ces entrepreneurs sociaux sont pour moi de véritables rôles modèles.

C’est la raison pour laquelle j’ai maintenant envie d’aller plus loin !

Le Youth Empowerment SenseTour (littéralement — le voyage de sensibilisation pour l’émancipation de la jeunesse) sera un voyage de sensibilisation de deux mois, ayant pour but de mettre en lumière des entrepreneurs agissants pour l’émancipation de la jeunesse dans l’Océan Indien. Pour leur permettre d’accroitre leur impact, nous utiliserons les outils MakeSense et mobiliserons autour d’eux des personnes motivées à résoudre leurs défis. Notre ambition ? Inspirer, susciter des vocations et prouver que OUI, les jeunes le peuvent en Afrique !

Image for post
Image for post

Ma communauté fait partie des 10 finalistes du Google Impact Challenge, sélectionnés en tant que projets Français les plus innovants socialement. Grace à vos votes et votre soutien, vous permettrez à MakeSense de soutenir d’autres initiatives de la sorte et ainsi permettre à d’autres entrepreneurs d’être aidés. Et n’hésitez pas à faire participer votre entourage !

Image for post
Image for post
Image for post
Image for post

Written by

makesense est une communauté internationale de citoyens, d’entrepreneurs et d’organisations qui résolvent ensemble les défis sociaux et environnementaux

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store