Un bot pour engager les millennials ? On l’a fait !

Image for post
Image for post

En 2018, la valeur des bots comme outils d’engagement reste à prouver. Au-delà des couvertures de presse spécialisées, aussi brillantes que déconnectées de la réalité de la conduite d’un projet, les use cases réussis ne font pas légion. Nous vous partageons ici notre recette, en deux épisodes.

Le Festival makesense a rassemblé près de 1500 personnes autour des thèmes de l’engagement citoyen et de l’impact social. Pour accompagner les festivaliers dans leur expérience, pendant et après le festival, nous avons relevé le défi de développer un chatbot avec le soutien de SAP que nous remercions. Voici le premier épisode de la série de notre épopée.

Un chatbot événementiel ?

Précisons de quoi nous allons parler : un chatbot, c’est un robot qui parle. Mais encore ? C’est un programme informatique qui répond automatiquement à son interlocuteur “humain”, en fonction de ce qui est dit dans la conversation et de la manière dont le chatbot a été paramétré.

Par exemple, lorsqu’un festivalier demandait à notre chatbot (accessible sur Messenger), “Quel sera le prochain artiste à jouer ?”, celui-ci allait jeter un rapide petit coup d’œil dans notre base de données pour ensuite lui donner automatiquement le nom du prochain artiste.

Grâce aux progrès récents dans le domaine de l’intelligence artificielle — le diesel du chatbot — et au développement de nouveaux outils simplifiés, il est maintenant très facile de créer le sien sans avoir à programmer quoi que ce soit.

Mais pourquoi?

“Très bien, mais pourquoi diantre un chatbot pour un festival ? On se débrouille déjà avec des bénévoles, des pancartes et des programmes papier, pardi !”

Pour que vous compreniez bien en quoi un chatbot peut avoir sa place dans un événement, je vais plutôt vous dire pourquoi nous avons voulu tenter l’expérience pour notre festival.

  1. Un labyrinthe d’activités : Nous avions 62 activités à proposer, un programme complexe et donc nous voulions que le chatbot puisse orienter facilement chacun vers les activités qui correspondent à ses intérêts, mais aussi là où il reste de la place.
  2. Notre engagement zéro déchet : Nous tenions à ce que, comme d’autres évènements que nous organisons, notre festival soit zéro déchet, c’est-à-dire qu’il ne produise pas de déchets. Nous ne pouvions donc pas distribuer de programmes papier.
  3. Des questions qui se répètent : Les questions que les festivaliers veulent poser sont assez souvent répétitives : “A quelle heure passe tel artiste ?”, “C’est où machin ?”, etc. Pourquoi ne pas demander à un chatbot de répondre à ces questions standard ?
  4. Des surprises : Nous voulions pouvoir envoyer des annonces immédiates et imprévues auprès des festivaliers, par exemple pour indiquer qu’il restait 30 minutes pour profiter du food-truck avant qu’il ne parte, ou qu’il restait de la place pour participer à telle activité géniale.
  5. Pas un coup d’un soir ! Nous voulions pouvoir garder un contact privilégié, même après le festival, pour pouvoir partager des pistes d’action aux festivaliers en fonction des ateliers auxquels ils avaient participé, et donc les lancer sur la voie de l’engagement social. Nous aurions pu nous contenter de le faire par mail, mais les messages envoyés par chatbot sont généralement bien plus souvent consultés.

Pour résumer, le développement d’un chatbot nous paraissait être une solution peu coûteuse et plus écologique pour personnaliser l’expérience des festivaliers et avoir un moyen de communication privilégié avec eux.

Un chatbot capable de quoi ?

Plus concrètement, en combinant l’utilisation de Chatfuel et de Recast.ai, notre chatbot a été capable de :

  • Donner le programme des activités et des concerts
  • Indiquer où et comment boire et manger
  • Notifier les festivaliers si besoin
  • Permettre aux festivaliers de discuter avec un membre de l’équipe
  • Permettre d’acheter une place en ligne
  • Partager notre charte zéro déchet
  • Donner le plan du lieu
  • Communiquer des pistes d’action et d’engagement après le festival
  • etc.

Et vous dans tout ça ?

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à partager ou à liker cet article s’il vous a intéressé !

Quelques mots sur makesense

makesense, c’est une communauté internationale de citoyens, d’entrepreneurs et d’organisations qui agissent ensemble pour résoudre des défis sociaux et environnementaux.

Article écrit par Samy M’Nasri

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store