Image for post
Image for post

« L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde. »

Lorsque qu’avec MakeSense on a initié en octobre 2015 une mobilisation mondiale « Digital Education » en partenariat avec la Fondation Alcatel-Lucent et l’UNESCO, je n’aurais jamais imaginé que ce mot « éducation » était si puissant.

(For the english version of the article click here, en español ahí)

Le manifesto que nous avions rédigé pour l’occasion démontrait, chiffres à l’appui, que 115 millions de jeunes n’avaient toujours pas accès à l’éducation dans le monde et que parmi ces jeunes, 2/3 étaient des jeunes filles. Premiers chiffres ahurissants.
On y précisait également que le monde de l’internet, des smartphones, des tablettes et autres objets connectés était devenu de plus en plus abordable et surtout de plus en plus présent dans notre quotidien. Que l’on soit dans une tour à Wall Street ou dans une ferme de l’Atlas, on peut avoir accès à ce monde numérique (plus ou moins il est vrai).

Mais par exemple, si vous regardez le point commun qu’ont la plupart des réfugiés lorsqu’ils arrivent dans un pays hôte, ils ont tous un smartphone dans la poche pour rester connectés avec leurs proches. Alors si nous utilisions ce monde de connexions pour y apporter les outils nécessaire à la montée en compténces, à l’apprentissage, à l’épanouissement personnel et professionnel, en somme à l’éducation ? Et si “Digital” et “Education” étaient réunis pour donner les mêmes possibilités, les mêmes chances de réussite à n’importe quel individu ?

Vous allez me dire, d’autres solutions existent, et il est vrai qu’elles doivent continuer d’exister, mais elles ont des limites :

Construire de nouvelles écoles ?
Parfois trop long
Aller à l’école ?
Parfois trop loin
Faire de longues études ?
Parfois trop chers
Apprendre à son rythme ?
Parfois pas possible
Lire des livres chez soi ?
Parfois trop ennuyeux

Et si on repensait la manière dont l’éducation est dipensée ? Et si on pouvait s’autoriser le droit de rêver au métier qui nous fait vibrer, et d’y parvenir ?

2 mois maintenant qu’on a lancé cette mobilisation « Digital Education », le but : mettre en lumière des entrepreneurs qui ont créé des solutions utilisant le digital, le numérique, le monde de l’internet pour rendre accessible l’éducation à n’importe qui disposant d’un appareil adapté : du vieux téléphone qui ne reçoit que des SMS (exemple avec Chalkboard Education) à l’ordinateur connecté au web (exemple avec Samaskull).

Mais les mettre en lumière n’est pas suffisant, il faut aussi les aider à augmenter leur impact: en adaptant leur solution à de nouveaux usagers, en proposant une expérience pédagogique encore plus enrichissante ou encore en mettant en ligne du contenu de qualité. Tous ces défis ont pu être résolu pour le moment pour près de 40 entrepreneurs différents grâce à 1300 citoyens désireux de s’impliquer sur cette cause, des SenseMakers : je pense à Sabine et Saiid Barry au Sénégal, à Mayra et Karina à Madrid, à Mélanie à Berlin, à Hélène, Soraya, Mathieu à Paris, à Elsa à Beyrouth, à Lorena à Mexico et tellement d’autres.

Je vous parlais qu’au moment de lancer cette mobilisation, je n’avais pas imaginé la puissance de l’Education. Je vous explique. Je travaille chez SenseSchool, la branche pédagogique de MakeSense. On organise et on anime des programmes d’innovation où le but est d’apprendre à des participants (étudiants ou professionnels) à trouver des solutions concrètes et innovantes répondant à un enjeu social et environnemental: apprendre en s’engageant sur des causes qui nous touchent. Je travaille donc avec des personnes relativement déjà éduqués. Mais que fait-on avec les autres ? Avec ceux qui décrochent scolairement, avec ceux trop éloignés d’une école pour pouvoir se former ? C’est là où cette mobilisation m’a permis de me rendre compte que les solutions créées par des entrepreneurs sociaux avaient un impact énorme. Elles permettent à n’importe qui de se construire, d’oser se créer son avenir et de devenir le métier qu’on souhaite. J’habite Paris, ces dernières semaines il s’est passé beaucoup d’événements marquants (attentats, montée d’un partie extrémiste, anti-manifestations COP21).

Et si l’éducation était la meilleure arme pour changer le monde ? Ce n’est pas moi qui l’ai dit, c’est un certain Nelson Mandela. J’en suis convaincu monsieur Mandela, si nos 115 millions de jeunes dans le monde pouvaient s’éduquer, avoir assez d’informations pour se faire leur propre opinion et se construire une culture, alors beaucoup d’autres maux seront sûrement résolus. C’est là où l’Education est puissante, une arme de construction massive !

Alors continuons ensemble cette mobilisation pour apporter l’éducation à un plus grand nombre. Mobilisons-nous au Mexique, au Brésil, en Espagne, au Sénégal, au Kenya, au Liban, en Inde, au Cambodge, partout dans le monde pour aider ces entrepreneurs sociaux à augmenter leur impact.

Et si vous vous mobilisez en recommandant et en organisant des ateliers MakeSense pour vos projets favoris avant la fin janvier, nous selectionnerons ensuite les 2 meilleurs projets repérés dans le monde pour les aider à passer à l’échelle avec des équipes dédiées durant 3 mois pour implémenter les meilleurs idées !

En effet avec SenseSchool on a déjà prévu d’aller plus loin en 2016, nous organiserons 2 programmes au premier semestre pour soutenir sur plusieurs mois, parmi les projets que vous avez trouvé, les 2 projets avec le plus grand potentiel : un en France et un autre au Mexique. Ces programmes, appelés SenseAcademy, sont à destination d’étudiant(e)s et de jeunes diplômé(e)s prêt(e)s à résoudre le défi d’un entrepreneur social grâce à des ateliers pratiques, des rencontres inspirantes et des méthodes de créativité qui ont fait leurs preuves (exemple avec What the Food qui est né d’un programme SenseAcademy). En fin de programme, un prototype clé-en-mains est proposé à l’entrepreneur qui n’a plus qu’à le mettre en place. Alors si vous souhaitez continuer à vous impliquer dans cette mobilisation et aller plus loin en proposant une solution ultra-concrète pour un entrepreneur à fort potentiel, suivez les actualités de MakeSense et SenseSchool et pré-inscrivez-vous en suivant ce lien.

Et pour tous ceux qui souhaitent se former aux grands enjeux de l’éducation, développer leur propre carrière et se construire un réseau « Digital Education », SenseSchool est en train de vous préparer une formation pour les 21/22/23 janvier à Paris qui s’annonce intense et excitante. Plus d’informations à venir sur leur page Facebook et en vous pré-inscrivant ici.

#ForwardEducation

Contactez-moi à julien@makesense.org
pour organiser des ateliers pour vos entrepreneurs favoris
et recommander vos projets préférés

Written by

makesense est une communauté internationale de citoyens, d’entrepreneurs et d’organisations qui résolvent ensemble les défis sociaux et environnementaux

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store